• Vous êtes ici :
  • Centre Foyer d'Hébergement d'Orléans /
  • Foyer Orléans Présentation /
FOYER DES DROITS DE L'HOMME ORLÉANS

MISSIONS ET OBJECTIFS :

Le foyer a pour mission de proposer un hébergement semi-collectif  sécurisé à des travailleurs en situation de handicap.  Les membres de l’équipe pluridisciplinaire (AMP, moniteurs–éducateurs, éducateurs spécialisés, psychologue, surveillants de nuit…) contribuent au bien être, à l’épanouissement et à la sécurité de chaque résident, au développement ou au maintien de son autonomie :

-en assurant un accueil, une veille et un étayage quotidien, à travers une présence des professionnels et l’astreinte d’un cadre 24h/24, 365 jours par an.

- en proposant un accompagnement personnalisé ( deux éducateurs référents de projet pour chaque résident, projet d’accompagnement co-construit avec lui, élaboré et révisé chaque année) permettant au résident d’être soutenu, selon ses besoins, ses attentes, dans les actes courants de la vie quotidienne et dans différents domaines de la vie sociale : accès aux droits, santé, travail, administratif, budgétaire, loisirs, vacances, vie affective…

La présence du résident au foyer est aménagée en fonction de ses choix et de son mode de vie (week-ends et congés, vie maritale partielle)

 

ACTIVITES / MODALITES D’ACCOMPAGNEMENT :

Tous les professionnels éducatifs sont engagés dans l’accompagnement des 17 résidents et ce, en tenant compte du projet d'accompagnement de chacun. Ils assurent les relais nécessaires en utilisant les outils de transmission mis en place. Cet accompagnement transversal est organisé selon 3 modalités  suivantes :

-L’attention portée à tous les résidents au quotidien

-Le soutien à la vie dans les appartements

-L’organisation et l’animation de la vie collective

Concernant les activités, les résidents s’inscrivent individuellement à des activités adaptées  sportives ou de loisirs proposées au sein de l’établissement ou à l’extérieur:

- activités hebdomadaires : basket, théâtre, danse, vélo, cuisine…

- activités mensuelles : « arts pour Tous », piscine, cuisine, répétition musicale…

- activités, soirées festives et sorties ponctuelles proposées (théâtre, cinéma, cabaret, manifestations sportives…) notamment, grâce au partenariat avec « Culture du Cœur ».

 

FINANCEURS : Conseil Départemental du Loiret-prix de journée

 

HISTORIQUE :

En 1994 l'association des PEP élabore un projet comprenant 3 volets:  la création d'une Maison d’Accueil Spécialisée (48 lits), d'un ESAT(40 places) et un dispositif d'accompagnement social pour adultes en difficulté dont l'un des éléments est un foyer d'hébergement dit "éclaté" ( 20 places).

Le foyer est conçu alors comme un dispositif le plus proche possible des conditions ordinaires de vie dans la cité. C’est donc avec l’OPACdu Loiret sur des constructions neuves d’immeubles d’un même quartier (9 appartements), que le foyer des Droits de l’Homme ouvre le 3 juin 1996, après la MAS de St Jean de Braye et l'ESAT SERVIPEP ouverts en 1995. Par contre, la création d'un dispositif d'accompagnement est refusée par les autorités de tarification, car il est sans assise juridique.

En 1999, un temps éducatif (6 heures par semaine) est dégagé pour accompagner 6 adultes ayant quitté le foyer. Cette initiative s’inscrit alors dans une logique de continuité des projets élaborés entre les résidents et le foyer. En parallèle, un dossier de création d’un SAVS est déposé auprès des autorités de tarification proposant un redéploiement partiel des postes éducatifs du foyer : le passage de 20 à 17 résidents au foyer, l'utilisation de l’appartement libéré pour l'accueil et le bureau du SAVS et les activités socio-éducatives du foyer, le redéploiement d’un temps de chef de service et la création d’un 0,75 ETP d’Educateur Spécialisé. Suite à l'accord du Conseil général, le SAVS ouvre le 1er septembre 2000 puis déménage en centre-ville en2006. Depuis, l'agrément du foyer est toujours de 17 places.